Le bon rösti de chez nous

Peut-être que vous appelez ça Galette de pommes de terre en Bourgogne mais chez nous, c’est des röstis et je me demande soudain pourquoi je n’en fais pas plus souvent… Si tu n’as rien chez toi, tu as quand même bien quelques patates non ??

C’est très simple, car il faut surtout des pommes de terre et seulement des pommes de terre. Moi j’aime bien rajouter un oignon haché fin et un peu d’ail mais c’est du bonus.

On râpe quelques patates, d’une quantité correspondant au nombre de convives et à leur appétit, et on laisse 5 minutes au repos. Ensuite, pour enlever le jus produit, je roule dans un torchon propre et je remets dans le saladier. Là, j’ajoute oignon et ail, mais surtout sel et poivre. Puis j’étale ça en galette dans une poêle bien chaude avec la matière grasse (au choix et en quantité généreuse, beurre ou huile de colza). Laissez environ 7 min de chaque côté, à feu moyen (enfin, tout dépend de votre plaque de cuisson bien sûr).

Salade d’hiver et d’endives

Après avoir mangé plein de patates et de Mont d’or, de raclettes et de potées, nous voici au mois de mars avec des envies de crudités. Le soleil recommence à nous réchauffer, oui mais voilà : les tomates sont encore très très loin. Cette salade est composée d’ingrédients de saison, mais elle nous apporte de la fraicheur et du peps. Et les applaudissements des convives.

Pour 3 personnes, je coupe 2 endives en tranches fines ainsi qu’une pomme en dés. J’ajoute des dés de Comté.

Pour la vinaigrette, je conseille du vinaigre de cidre, de l’huile de sésame grillé et de la bonne moutarde. Pour finir, parsemez de graines (tournesol, sésame, etc) ou de fruits secs (noix, noisettes, raisins, etc).

Cette salade ne se conserve pas tellement, les feuilles de l’endive noircissent, mais elle est tellement bonne que vous allez finir le plat. Bienvenus au printemps !

Salade Betti-betterave

Prendre deux betteraves cuites et coupées en dés. Les mélanger avec une pomme en dés également. Ajoutez des lamelles de fromage de chèvre (ou des morceaux selon le degré d’affinage). Si vous avez des graines (sésame, tournesol, etc ou en mélange), ça donne vraiment un petit plus à la salade.

Pour la vinaigrette, vinaigre balsamique, huile de sésame, noisette ou olive et de la bonne moutarde.

C’est une salade de fin d’hiver qui nous prépare la saison des salades de printemps, parce qu’en février, on commence à avoir besoin de frais. Évidemment, la betterave n’est pas une crudité, mais la pomme si, et franchement, une bonne salade comme celle-ci va vous booster pour la journée.

Muffin à la crème de marron

Parce que, parfois, il reste des boites de conserve périmées, des fruits oubliés que personne n’utilise, des recettes s’improvisent et wouhahou !

J’ai mélangé : 100g de beurre mou et 60g de sucre, ajouté 3 œufs, un peu de poudre de vanille, une petite boite de crème de marron (dont la date était largement passée, preuve qu’il faut les prendre avec beaucoup de recul ces dates !), 80g de farine et une cuillère à café de levure chimique, une banane trop mûre qui flétrissait dans un coin.

Ces muffins cuits dans des moules en papier 20min environ à 180° se sont révélés excellents !

Cake salé Morteau-Comté

Rien à manger pour le pique-nique de demain ? Allez, hop, un petit cake salé qui se complètera simplement d’une tomate et d’un fruit.
Le cake salé est un basique sur lequel tu peux broder à l’infini, mais surtout dans lequel tu peux mettre n’importe quoi qui se mange et qui aurait fini moisi dans le frigo. Il y a une recette de base et ensuite le « plus » que tu rajoutes à l’envie.

Pour la base, mélange 3 œufs, 10 cl d’huiles végétales (olive et autres en mélange éventuellement : ça fait beaucoup, mais c’est le truc pour que ça soit bon), 10 cl de lait, sel (pas trop, en fonction de ce que tu choisis comme garniture), poivre. Ensuite, ajoute 200g de farine et 1/2 sachet de levure chimique. ça, c’est ma base.

Mon cake du jour contient
– de la saucisse de Morteau qui restait dans le frigo,
– du Comté râpé (un basique du frigo chez nous),
– les tiges de trois oignons nouveaux (parce que c’est dommage de jeter),
– des amandes effilées légèrement grillées quelques minutes au four (elles commençaient à être vieillissantes).
Donc, je mélange tout ça à ma base.

Je mets dans mon moule fariné et je cuis environ 30 min à 190°. Mais tu sais, ça dépend de ton four, alors fais comme tu as l’habitude et pique le cake quand il te semble prêt pour vérifier la cuisson.

Tout ça pour dire que ce cake là, précisément, je ne le referai peut-être jamais, car le cake se prête à tout ce que tu as sous la main. Ne vas pas acheter une saucisse de Morteau, un morceau de Comté, des amandes effilées et des oignons frais !! Ce n’est pas ça le principe. Regarde ce que tu as qui traine et invente ton propre cake.
Des fromages qui commencent à vieillir au fond du frigo, des légumes en nombre trop limité pour faire un plat, une poignée de noisettes ramassées pendant une balade (torréfiées un petit coup, c’est meilleur), etc.

D’ailleurs, en parlant de balade etc…, n’hésite pas à utiliser ton jardin également. Quand en début de saison, je n’ai qu’une poignée de petits pois, du persil et de la sauge, c’est déjà un bon début ! Avec un vieux bout de fromage et quelques noix de cajou, tu fais un cake de folie ! Sur ce, je te laisse à ton imagination pour te créer ton cake personnel.